EN
 
Menu

En amont de la COP 13: un point sur la désertification

L'institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD) en partenariat avec l' IRD et l'OSS publie un numéro spécial sur la désertification dans leur trimestriel "Liaison Énergie-Francophonie".

La revu comprend notamment des mots de plusieurs représentant mondiaux sur ces questions: Manique Barbut, Secrétaire exécutive de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, ainsi que de nombreuses contributions de chercheurs de l'IRD (dont les membres du CST et du SPI - Jean-Luc Chotte et Martial Bernoud), de l'OSS, du CIRAD, du CSFD (Richard Escadafal), mais aussi de la société civile au travers du CARI (Patrice Burger et Adeline Derkimba entre autres).

La revue Liaison Énergie-Francophonie (LEF) est publiée  trimestriellement par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable, organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Mot du directeur pour justifier la parution d'un numéro spécial désertification:

[Extrait de l'édito] " Les experts estiment qu’environ 24 % des terres exploitables de la planète sont dégradées. D’ici à 2025, près de 1,8 milliard de personnes pourraient vivre dans des pays ou des régions en manque absolu d’eau. La lutte contre la désertification et les questions connexes comme la sécheresse et la sécurité alimentaire sont donc loin d’être des enjeux dépassés. La Francophonie n’est pas épargnée par la dégradation des terres et les questions de sécheresse et s’investit dans la lutte contre la désertification. Plusieurs États membres de la Francophonie concernés sont en effet Parties prenantes au processus de négociation et de mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la lutte  contre la désertification.

Il y a deux ans lors de la 12ème session de la Conférence des Parties à la Convention (CdP12) tenue à Ankara en Turquie, avec le soutien de l’IFDD et de ses partenaires, les États francophones Parties ont marqué le coup en organisant une concertation sur le concept de la neutralité en matière de dégradation des terres et les moyens pour mettre en œuvre la Convention au sein de l’espace francophone

[...]Outre les outils mis à disposition au profit des participants des Conférences des Parties (Guide des négociations, Résumé à l’intention des décideurs), l’IFDD a jugé opportun de produire avec ses partenaires, l’IRD et l’OSS, un numéro de la Revue LEF spécialement dédié à la désertification et à la dégradation des terres, afin de mettre à contribution la communauté scientifique et tous les acteurs engagés dans la lutte contre la désertification.

[...] À la veille de la 13ème session de la Conférence des Parties  à la Convention, prévue du 6 au 16 septembre à Ordos (Chine), nous espérons que cet autre outil mis à disposition  par l’IFDD sera utile au public francophone. "

Le GTD a été particulièrement actif dans ce numéro, avec les articles suivants:

  • Patrice BURGER (CARI) - La société civile, pierre angulaire de la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification ; p28-30
  • Adeline DERKIMBA et Magali PAUSIN (CARI) - La neutralité en matière de dégradation des terres : définition et principes de mise en oeuvre ; p43-45
  • Adeline DERKIMBA(CARI), Ana-Maria OLIVEIRA (CIEDEL) et Pascale VINCENT (CIEDEL) - Les collectivités locales au coeur des projets de gestion durable des terres dans les territoires: Renforcer la gouvernance locale en zones arides ; p 104-106
  • Rémi HEMERYCK (Sos Sahel) - L’entraide internationale du point de vue de la société civile en matière de lutte contre la désertification et de sécurité alimentaire : mieux mobiliser les acteurs pour un partage d’expérience ; p 115- 117
  • Agnès RIZZO (Biss) et Cécilia RINAUDO (AVN) - Limitation de la déforestation via des technologies alternatives ; p124-127
  • Maud LOIREAU (IRD), Adeline DERKIMBA (CARI), Nabil BEN KHATRA (OSS)et Mourad BRIKI (OSS) - Chapitre conclusif: Actions de lutte contre la désertification pour des systèmes coviables à toutes échelles de temps et d’espace ; p132-138

Le Réseau Sahel Désertification (ReSaD) a également contribué au travers du SPONG: Lilia BENZID (OSS) et Roukiattou OUEDRAOGO (SPONG) - Au Burkina Faso, les femmes redonnent vie à la terre et deviennent motrices de la transformation ; p 100-101

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.