EN
 
Menu

L'agroécologie : pour une transition agricole intelligente

Le mercredi 22 janvier 2020 à la Gazette Café de Montpellier, le CARI a organisé une soirée de discussions pour comprendre comment nourrir une population grâce à l'agroécologie.
Avec Patrick Caron, président du groupe d’experts de haut niveau du Comité des Nations unies pour la sécurité alimentaire mondiale (2015-2019) et président d’Agropolis International et des responsables de la société-civile d'Afrique du Sud, Inde, Brésil, Éthiopie, Burkina Faso et … de Montpellier et ses environs.

L'agroécologie est sur toutes les lèvres. Selon les points de vue, elle fait partie ou englobe différentes formes d'agriculture dont la dimension écologique intensifiée est censée être capable de maintenir et d'augmenter la production agricole, la notion de respect des équilibres des écosystèmes, des dimensions sociales et être économiquement profitable. L'agroécologie a également fait irruption dans les slogans et programmes politiques et dans les initiatives et investissements des institutions, collectivités et entreprises favorables à un avenir plus vert.

Une mode ou un changement de cap profond qui doit aussi conduire à l'abandon d'autres pratiques ?

Les nouvelles injonctions internationales des objectifs de développement durable, les nécessaires réponses en matière d'adaptation de l'agriculture au réchauffement climatique suscitent la nécessité croissante d'une transition agricole urgente. C'est pour débattre de ce sujet et tenter de se faire une opinion plus juste que le CARI - en partenariat avec La Gazette - a organisé une soirée mercredi 22 janvier soir au Gazette Café (au 6 rue Levat à Montpellier) permettant de comprendre les enjeux de la production agricole et alimentaire. Quelles sont les impasses rencontrées pour un changement à grande échelle ? Des initiatives ont été illustrées par des témoignages d'agroécologistes de Montpellier et "du bout du monde".

Plus de 80 personnes se sont serrées dans le petit théâtre du Gazette Café pour écouter les intervenants d'Afrique du Sud, Brésil, Ethiopie, Inde et Burkina Faso présenter les initiatives agroécologiques qu'ils mènent dans leur pays. Certains sont en lien avec des universitaires, des pouvoirs publics, d'autres, comme au Brésil, ont vu un recul du soutien des autorités locales.

De nombreux étudiants ont également fait le déplacement pour entendre Patrick Caron résumer le travail qu'il a mené auprès de l'ONU pour le HLPE, notamment la publication du rapport du Groupe d'experts de haut niveau sur la sécurité alimentaire et la nutrition.

Mylène Fourcade, adjointe à la mairie de Fabrègues et vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole déléguée à l'agroécologie et à l'alimentation a témoigné des initiatives locales. La métropole favorise notamment l'installation d'agriculteurs autour de Montpellier, limite les intrants chimiques et augmente les produits bio dans les cantines scolaires.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.