Menu

Nos partenaires

Le CARI inscrit son action dans un ensemble de partenariats dans le domaine de la solidarité internationale. A ce titre, il est membre de plusieurs organisations ou commissions et siège au conseil d’administration de plusieurs autres. Il est également coordinateur d’une plateforme d’acteurs français sur la lutte contre la désertification (GTD) et de deux réseaux internationaux (ReSaD et RADDO) dédiés respectivement aux zones arides et à la sauvegarde des oasis.

Le CARI, une association accréditée aux Conventions des Nations-Unies

Le CARI est accrédité en tant qu’observateur pour assurer des fonctions consultatives dans le cadre de deux Conventions des Nations-Unies :

Convention des Nations-Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD)

La Convention des Nations-Unies sur la lutte contre la désertification (CLD, ou CNULCD) a été adoptée le 17 juin 1994 à Paris, deux ans après le Sommet de Rio et est entrée en vigueur le 25 décembre 1996, 90 jours après réception de la cinquantième ratification. Ses objectifs principaux sont la lutte contre la désertification et l’atténuation des effets de la sécheresse dans les pays touchés, en particulier en Afrique, afin de promouvoir un développement durable.

Elle est aussi considérée comme la convention qui a le plus pris en compte les apports de la société civile. En 2017, elle compte 196 Etats parties, ce qui en fait la Convention de Rio la plus ratifiée. Le CARI est particulièrement actif et son rôle est reconnu dans cette Convention qu’il suit depuis ses débuts en 1996. www.un.org/cnulcd

Convention Cadre des Nations-Unies sur les changements climatique (CCNUCC)

La Convention Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a été adoptée au cours du Sommet de la Terre de Rio en 1992 par 154 États auxquels il faut ajouter la totalité des membres de la Communauté européenne. Elle est entrée en vigueur le 21 mars 1994. En 2005, 195 pay sont ratifié la Convention. La CCNUCC est la première tentative, dans le cadre de l'ONU, de mieux cerner ce qu'est le changement climatique et comment y remédier.

Elle reconnaît trois grands principes :

  • le principe de précaution,
  • le principe des responsabilités communes mais différenciées,
  • le principe du droit au développement.

www.un.org/ccnucc

Ces deux instruments engendrés par le Sommet de la Terre à Rio en 1992 constituent avec la Convention sur la biodiversité les trois accords multilatéraux de l’environnement. Leurs travaux sont portés par des secrétariats permanents et régulièrement portés à des séances de négociations et de décisions lors des COP (conférences des Pays dits « Parties ») à des échéances de une à deux années. Elles sont dotées d’organes complémentaires ou subsidiaires sur différents sujets techniques. Dans les trois cas, la société civile est reconnue comme pouvant obtenir un statut d’observateur et de contribution au débat mais sans droit de vote. Le processus pour obtenir ce statut est l’accréditation consistant à fournir un dossier permettant de valider l’implication de la structure dans le domaine de la Convention.

Le CARI est partenaire de :

Agropolis International

Agropolis International est une association créée en 1986, regroupant  43 membres et 7 partenaires, par les établissements de recherche et d’enseignement supérieur de Montpellier, impliqués en totalité ou en partie dans les champs thématiques de l’agriculture, de l’alimentation, de la biodiversité et de l’environnement.Outre son caractère de plateforme scientifique internationale tournée vers la Méditerranée et les régions tropicales constituant un pôle unique en Europe, Agropolis International est également un espace multi-acteurs ouvert à tous les partenaires du développement économique et de la société civile. www.agropolis.fr

Centre de Recherche et d'Information pour le Développement (CRID)

Le Centre de recherche et d’information pour le développement a été créé en 1976 par 8 associations de solidarité internationale (ASI). Il en compte aujourd’hui une cinquantaine, réunie autour d’une vision partagée de la solidarité internationale, reposant sur le partenariat et l’éducation au développement.

Fort de son réseau de près de 50 membres, le CRID mène de nombreuses campagnes d’interpellation des décideurs publics et de mobilisation citoyenne en s’appuyant sur le travail de plaidoyer fait par ses membres. www.crid.asso.fr

Comité Scientifique Français de la Désertification (CSFD)

Le Comité Scientifique Français de la Désertification a été créé en 1997 par les ministères en charge de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification. Le CSFD agit comme un organe indépendant donnant des avis consultatifs. Le CSFD produit, diffuse et valorise les connaissances scientifiques auprès de différents publics ; il guide et conseille les décideurs politiques et les acteurs de la société civile français et des pays affectés. Il renforce également le positionnement de la communauté scientifique française dans le contexte international et participe aux délégations françaises lors des événements de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification. www.csf-desertification.org

Coordination Sud

Coordination SUD (Solidarité Urgence Développement) est la coordination nationale des ONG françaises de solidarité internationale. Fondée en 1994 sous statut associatif, elle rassemble aujourd’hui plus de 160 ONG françaises travaillant dans la solidarité internationale. Les ONG membres sont impliquées dans les différents champs de la solidarité internationale : actions humanitaires d’urgence, aide au développement, protection de l’environnement, défense des droits humains auprès des populations défavorisées, ainsi que des actions d’éducation à la citoyenneté et de plaidoyer. www.coordinationsud.org

Commission C2A

Coordination SUD gère plus plusieurs commissions dont la commission Agriculture et Alimentation (C2A) regroupant les ONG membres qui agissent pour la réalisation du droit à l’alimentation et un soutien renforcé à l’agriculture familiale dans les politiques ayant un impact sur la sécurité alimentaire mondiale. www.coordinationsud.org/c2a

Drynet

Drynet est un réseau intercontinental qui regroupe 18 ONG accréditées à la Convention des Nations-Unies sur la lutte contre la désertification répartie entre l’Amérique latine, l’Afrique, l’Asie et l’Europe. Le CARI compte parmi les fondateurs de cette initiative de mise en réseau en 2007 et visant par les renforcements des capacités à faire entendre les voix des communautés locales des terres arides dans le dialogue national et intergouvernemental afin de peser en faveur d’une plus grande prise en compte de la société civile et une meilleure gestion durable des terres arides.

Le CARI est membre du board. www.dry-net.org

Fond Evaluer, Echanger, Eclairer (F3E)

Créée en 1994, l’association F3E «Fonds Evaluer, Echanger, Eclairer », réunit une centaine d’acteurs majeurs du secteur de la coopération et de la solidarité internationale en France. Il s’attèle à renforcer les capacités des acteurs du développement pour améliorer la qualité et l’impact de leurs actions en matière d’apprentissage, d’innovation, de qualité et d’impact de leurs actions.

Ensemble, ils contribuent à améliorer la qualité et la portée des actions de solidarité internationale et de coopération décentralisée. www.f3e.asso.fr

Groupe de Travail sur les transitions Agroécologiques (GTAE)

Le Groupe de travail sur la transition agroécologique, créé en 2016 par le Gret, AVSF, Agrisud et le CARI, tous engagés dans la promotion des pratiques agroécologiques, s’est donné pour objectif d’élaborer des références concernant les effets, impacts et performances des système agroécologiques en partenariat avec la recherche et de contribuer eu dialogue politique en faveur des transitions agroécologiques.

Il s’agit d’évaluer à la fois les facteurs favorables et défavorables à l’expérimentation et au développement de l’agroécologie, les impacts agro-environnementaux des pratiques agroécologiques (fertilité des sols, végétation, biodiversité, etc.) et leurs impacts socio-économiques (revenus agricole, valeur ajoutée, emploi, sécurité alimentaire, etc.). www.cariassociation.org/GTAE

Maison du Tiers Mondes et de la Solidarité Internationale (MTMSI)

La Maison des Tiers Mondes et de la Solidarité Internationale, basée à Montpellier, regroupe des associations qui veulent manifester ensemble leur engagement pour le développement durable des pays du Sud. Les associations réunies dans la MTMSI ont pour objectif commun d’aider et de faire se rencontrer tous ceux qui, à Montpellier et dans sa région, désirent unir leurs efforts dans ce sens et de favoriser des actions concertées d’information, de réflexion, d’échanges solidaires et de découvertes mutuelles. www.mtmsi.fr

Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS)

L'Observatoire du Sahara et du Sahel est une organisation internationale à vocation africaine, créée en 1992 et établie à Tunis. Son action se situe dans les zones arides, semi-arides et subhumides sèches de la région sahélo-saharienne. L’OSS compte parmi ses membres 23 pays africains, 7 pays non-africains, 13 organisations (organisations représentatives de l'Afrique de l'Ouest, de l'Est et du Nord, organisations des Nations unies) et 3 organisations non gouvernementales.

L’OSS a pour mission d’appuyer ses pays membres africains dans la gestion durable de leurs ressources naturelles dans un contexte de changement climatique particulièrement défavorable. Pour cela, il s’investit dans:

  • La mise en œuvre des Accords multilatéraux sur la désertification, la biodiversité et le changement climatique
  • La promotion des initiatives régionales et internationales liées aux défis environnementaux de l’Afrique
  • La définition de concepts et l’harmonisation d’approches et méthodologies en rapport avec la Gestion durable des Terres et des ressources en Eau, et le changement climatique

Le CARI est représenté au Conseil d’Administration de l’OSS. www.oss-online.org

Occitanie coopération

Regroupant les anciennes régions du Languedoc Roussillon et de Midi Pyrénées et créé est 2012, Occitanie coopération est un des réseaux régionaux multi-acteurs de la coopération et de la solidarité internationale existants en France.

Il a pour vocation de faire en sorte que chaque citoyen, chaque collectivité, chaque entreprise agisse au service de l’équilibre mondial, à sa mesure, dans le respect des principes de co-élaboration des projets, de partage et de réciprocité.

Le CARI est membre du Conseil d’administration. www.oc-cooperation.org

Programme Solidarité-Eau (pS-Eau)

Le programme Solidarité-Eau est un réseau multi-acteurs français qui s’engage pour garantir l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous ainsi que pour la gestion durable des ressources en eau dans les pays en développement. Privilégiant le soutien aux acteurs locaux, il permet les échanges et organise la concertation entre les acteurs de la coopération décentralisée et non gouvernementale depuis plus de 30 ans.

Le CARI anime l'antenne de Montpellier du pS-Eau. www.pseau.org

Réseau Euromed France (REF)

Le Réseau Euromed France, est un réseau qui rassemble 35 organisations de la société civile françaises (associations, collectifs et syndicat) engagées dans la solidarité internationale dans les pays du pourtour méditerranéen. Pluri-thématique, l’action du REF et de ses membres couvre une large palette de domaines clés : éducation et jeunesse, art et culture, migration, économie sociale et solidaire, environnement, égalité entre femmes et hommes, droits de l’Homme, recherche… www.euromed-france.org

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.