Logo CARI

CARI >

LA DISPARITION DES GHOUTS DANS LA REGION D’EL OUED, ALGÉRIE

LA DISPARITION DES GHOUTS DANS LA REGION D’EL OUED, ALGÉRIE

La nappe phréatique d’El Oued subit une remontée progressive depuis les années soixante et s’est accrue au début des années quatre vingt. L’apport en eau alimentant cette nappe devient alarmant et entraine par conséquent l’inondation de nombreux Ghouts et la  mort de milliers de palmiers dattiers.
Aujourd’hui, la situation est beaucoup plus préoccupante et requiert des solutions moyen terme. La ville elle-même risque d’être complétement inondée. Plusieurs données ont changé dans la région depuis quelques années.
La disparition de l’artésianisme, l’abaissement du niveau piézomtrique au niveau du chott Melghir, point de convergence des écoulements des nappes profondes, et inversement du gradient hydraulique. Ceci revient à dire que ce ne sont plus les nappes qui alimentent les chotts mais plutôt l’inverse. La ceinture verte compose d’arbres Eucalyptus réalise autour de la ville semble être une solution encourageante, puisque depuis deux années seulement une diminution appérciable du niveau d’eau dans les Ghouts a été constaté. Avec une irrigation à base des eaux épurées des stations de lagunage, la situation sera beaucoup plus intéressante à moyen terme, mais il est quasi certain que le procédé d’irrigation continue basé sur les Ghouts ne sera plus adopté.

Partager la fiche ressource

Centre de ressources sur la lutte contre la désertification

Type de publication
Article scientifique

Auteur

B. Remini

Éditeur

Année de publication

2006

Pays

Algérie

ISBN

1112-3680

Langue(s)

Français

Lien externe

Plus de lecture

Fiches ressources similaires​

Aucune fiche ressource similaire n'a été trouvée.