Logo CARI

CARI >

LE PROBLÈME DES EXCÉDENTS HYDRIQUES À OUARGLA : SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES D’AMÉLIORATION

LE PROBLÈME DES EXCÉDENTS HYDRIQUES À OUARGLA : SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES D’AMÉLIORATION

L’oasis de Ouargla, comme de nombreuses autres agglomérations du Sahara algéNC, est actuellement affectée par une remontée des eaux de la nappe superficielle. Cette remontée est due aux rejets des eaux de drainage et des eaux résiduaires urbaines. Actuellement, eaux urbaines non traitées et eaux de drainage sont mélangées et évacuées vers des sites proches des agglomérations. Ces eaux usées provoquent des préjudices importants. Les bassins débordent souvent, ils engendrent des nuisances olfactives et favorisent l’insalubrité et la dégradation des conditions sanitaires. Les eaux résiduaires urbaines pourraient être séparées et valorisées après traitement par lagunage, procédé rustique et peu coûteux. La mise en place de systèmes sophistiqués pour le traitement des eaux est en effet peu adaptée au contexte des pays en développement. La valorisation de ces effluents permet d’économiser la ressource en eau souterraine, seule disponible. Quant aux eaux de drainage, trop salées pour être valorisées, elles pourraient être évacuées vers une sebkha suffisamment éloignée, la sebkha Safioune, pour que les débordements n’affectent pas les zones habitées. Pour diminuer leur volume à la source, une meilleure gestion de l’irrigation est recommandée.

Partager la fiche ressource

Centre de ressources sur la lutte contre la désertification

Type de publication
Article scientifique

Auteur

Tahar Idder

Éditeur

NC

Année de publication

2007

Pays

Algérie

ISBN

NC

Langue(s)

Français

Lien externe

Plus de lecture

Fiches ressources similaires​

Aucune fiche ressource similaire n'a été trouvée.