Logo CARI

CARI >

Intégrer la gestion durable des terres dans la planification territoriale et accompagner les communes à sa mise en oeuvre

Bannière du module Form'action - Principes et démarche

Intégrer la gestion durable des terres dans la planification territoriale et accompagner les communes à sa mise en oeuvre

La rencontre régionale « Intégrer la gestion durable des terres dans la planification territoriale et accompagner les communes à sa mise en œuvre » a rassemblé une cinquantaine de participants de sept pays sahéliens (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Djibouti et Tchad) et de France. Cette audience s’est composée d’organisations de la société civile, des représentants d’institutions, des points focaux de la Grande Muraille Verte (GMV) dans ces pays, des représentants des communes ayant bénéficié de la form’action et des formateurs ayant testé le module.

Rapport final de la rencontre régionale : intégrer la gestion durable des terres dans la planification territoriale et accompagner les communes à sa mise en oeuvre

L’Initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel (IGMVSS) est une initiative
panafricaine pour restaurer et gérer durablement les terres dans la région sahélo-saharienne afin de
répondre à la fois à la lutte contre la pauvreté et la dégradation des terres. L’initiative entend donc
faire de la gestion durable des terres son cheval de bataille et ainsi contribuer à l’atteinte des
objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et des Objectifs du Développement Durable (ODD).
Afin d’accroître et de soutenir la mise en oeuvre de la GMV, plusieurs projets sont mis en oeuvre dont
le projet « Front Local Environnemental pour une Union Verte » (FLEUVE), porté par le Mécanisme
Mondial, en partie exécuté par le CARI et les réseaux ReSaD, RADDO et Drynet, et financé par l’Union
Européenne, et le projet « Réduire les écarts dans la Grande Muraille Verte : Relier les secteurs et les
acteurs pour renforcer les synergies et le changement d’échelle », un projet mis en oeuvre par ONUEnvironnement
(Ex-PNUE), exécuté par l’IUCN et financé par le Fond pour l’Environnement Mondial.
Dans le cadre de ces deux projets, le Réseau Sahel Désertification est un des acteurs contribuant à
leur mise en oeuvre, en particulier sur l’axe « renforcement de capacités des acteurs des territoires ».
En effet, la gestion durable des terres est un enjeu majeur dans le Sahel pour lutter contre la
pauvreté et l’abandon des territoires ruraux par leurs habitants.
Or, l’implication des autorités locales et de l’ensemble des acteurs parties prenantes dans ces
territoires est essentielle pour rechercher et mettre en oeuvre des solutions adaptées aux besoins
des territoires, et acceptées par tous les acteurs. Du fait de la décentralisation, et du rôle
prépondérant des collectivités dans le pilotage des territoires, le renforcement des capacités autour
des processus de planification territoriale est essentiel. Trop souvent réalisés par des consultants,
peu appropriés et utilisés par les collectivités, ces documents de cadrage sont pourtant les gar

Partager la fiche ressource

Centre de ressources sur la lutte contre la désertification

Type de publication
Rapport / Étude / Note

Auteur

Mama Bousso Faye, Fatima Kaba, ENDA Énergie

Éditeur

Année de publication

2017

Pays

Non communiqué

ISBN

Non communiqué

Langue(s)

Français

Lien externe

Non communiqué

Plus de lecture

Fiches ressources similaires​

Accompagner les collectivités locales à la gestion durable des terres : une formation participative au montage...
Télécharger le PDF
This Action Learning Module (ALM) has been designed to support local authorities in arid regions devise...
Télécharger le PDF