Logo CARI

CARI >

AVACLIM : Retour sur les activités en Inde

AVACLIM : Retour sur les activités en Inde

Les partenaires 

GBS (Inde) : GBS travaille pour la protection et l’amélioration de l’environnement en conservant les ressources en terre, en eau, en sol et en forêt. Le travail de GBS se concentre principalement sur la restauration des terres stériles, infertiles, sablonneuses et dégradées dans la zone aride de l’Inde, en consultation et en collaboration avec les communautés villageoises locales, en particulier les femmes et les jeunes. 

Hommage a Bhawani Shanker   

La première année du projet a été endeuillée par le décès de M. Bhawani Shanker Kusum, président de l’ONG partenaire d’Avaclim en Inde, GBS, disparu le 14 novembre 2020. Ce tragique évènement a fortement impacté les activités de GBS durant cette période, mais ses membres ont su s’organiser pour mener à bien le projet AVACLIM, qui tenait à cœur à M. Bhawani Shanker Kusum 

Retrouvez l’hommage à Bhawani Shanker Kusum

Caractérisation d’initiatives agroécologiques en Inde 

Lors de la première année du projet, un travail d’identification et de caractérisation d’initiatives agroécologiques a abouti à la production d’un total de 5 fiches initiatives. Ces fiches présentent l’historique, le contexte et la trajectoire de développement des initiatives, ainsi que les principaux enseignements au regard des dix éléments de l’agroécologie de la FAO. 

Evaluation d’initiatives agroécologiques 

Les partenaires du projet ont mené l’évaluation de deux initiatives agroécologiques : 

  • Vaagdhara (Voluntary Association of Agricultural General Development Health and Reconstruction Alliance): créée en 1987, dont l’objectif est d’appuyer les institutions communautaires et de donner aux communautés – notamment celles marginalisées des zones tribales - les moyens de mettre en œuvre un développement durable dans les districts agricoles de Banswara et de Aandi (région de Vagad) au Rajasthan, une zone de grande biodiversité naturelle. À cette fin, Vaadghara met en œuvre l’approche « système de production intégré et durable » (SPID) afin d’aider les agriculteurs à transformer leurs exploitations en des systèmes plus productifs et durables. Celle-ci repose sur une production agroécologique, la transformation des produits et l’accès aux marchés pour accroître les moyens de subsistance des agriculteurs. Elle vise l’intensification du système agricole au travers de pratiques agroécologiques (comme le mélange de cultures, les jardins potagers, l’agroforesterie, l’intégration de l’élevage – notamment la volaille - et de l’aquaculture). Cette approche se base également sur des formations (selon les besoins et les demandes) concernant les pratiques et les techniques agricoles ainsi que sur des visites d’exploitations pour le partage d’expériences. Des démarches d’apprentissage participatif, associant agriculteurs, experts et facilitateurs, aident à concevoir des systèmes de production améliorés et adaptés aux ressources naturelles, aux connaissances et compétences locales, ainsi qu’aux besoins des ménages (notamment alimentaires) et aux opportunités liées au marché. 
  • La ferme biologique de Renuka : La ferme biologique de Renuka a été mise en place en 2005 avec l’objectif de restaurer (grâce à des pratiques d’amendements et d’assainissement du sol entre autres) 8 ha de terres dégradées et non cultivées, dans le village de Routhu suramala (District de Chittoor, État d’Andhra Pradesh). Outre son modèle de production novateur orienter vers la restauration des terres et de la biodiversité, la ferme biologique de Renuka fait désormais office d’incubateur pour les agriculteurs locaux pour le renforcement des capacités et le développement des connaissances sur les pratiques agroécologiques. Depuis sa mise en place, l’initiative s’est ainsi progressivement étendue à des fermes voisines et des systèmes de production agroécologique ont été mis en place sur 405 ha de terres restaurées. La ferme biologique de Renuka travaille dorénavant avec 620 familles. 

Retrouvez la synthèse des évaluations

Diffusions des résultats et activités dans les médias locaux 

Grâce à un fort ancrage local de l’organisation GBS, les activités du projet AVACLIM ont été régulièrement diffusées dans les médias locaux : émissions télévisées et radiodiffusées, ainsi que sur la presse écrite. Ce travail de communication du partenaire Indien a permis de faire connaitre ses actions à la population, et de lui donner une meilleure visibilité ainsi qu’une plus grande crédibilité dans ses actions de plaidoyer en faveur de l’agroécologie. 

Retrouvez une sélection d’articles de presse publiés (généralement en Hindi…)

Partager l'article

Plus de lecture

Articles similaires

11 juillet 2024

France Volontaires recherche une équipe de consultants pour la réalisation de l'Etude portant sur « La contribution du...

28 juin 2024

Le CARI a accueilli depuis mi-avril Caroline Hottelart, étudiante à l’ISTOM d’Angers, réalisant son stage de fin d’étude....