Logo CARI

CARI >

Déploiement du module de Form’action des collectivités au montage de projet de Gestion Durable des Terres

Groupe des particpants à la formation des formateurs Form'action

Déploiement du module de Form’action des collectivités au montage de projet de Gestion Durable des Terres

En février 2024, le CARI a animé une formation pour de futurs utilisateurs de module de Form’action au montage de projet de gestion durable des terres (GDT) en Mauritanie.

Le CARI a répondu à une demande du Secours Catholique et de CARITAS Mauritanie, désireux d’être accompagnés pour la réalisation d’une Form’action de la commune de Boghé au montage de projet de GDT, dans le cadre du Projet d’Appui à la Sécurité Alimentaire et la Résilience au changement Climatique (PASARC – UE, AFD).

Le CARI en renfort

L’accompagnement du CARI consiste en l’animation d’une formation de formateurs sur l’utilisation du module, puis un appui renforcé pour la Form’action de Boghé (à distance et sur le terrain).

La formation de formateurs s’est déroulée du 5 au 8 février 2024 à Nouakchott dans des locaux de CARITAS Mauritanie.

20 personnes ont bénéficié de cette formation, parmi lesquelles des salariés de plusieurs projets de CARITAS Mauritanie et CARITAS Kaolack, une représentante du siège du Secours Catholique, un salarié et une volontaire de Tenmiya.

Les quatre journées de la formation de formateurs ont été réparties en sessions permettant aux participants et participantes de :

  • Comprendre les spécificités et principes de la formation d’adultes
  • S’approprier le module de form’action (principes et démarche, outils, modalités de mise en œuvre)
  • Envisager les perspectives pour l’utilisation du module de form’action dans le cadre du PASARC et plus largement en Mauritanie.

Chaque jour, les sessions ont été rythmées par des séances de présentation et discussion en plénière, ainsi que par des travaux de groupe.

Les participants ont pu échanger en visio-conférence avec Mme Fama Touré de l’Agence de Développement de Louga, qui a eu à mettre en pratique le module de orm’action auprès d’une commune au Sénégal.

Le temps fort de la semaine de formation restera les scénettes préparées par les participants, pour mettre en situation des séquences de la Form’action d’une commune. Cela a été l’occasion d’aborder les enjeux du dialogue politique et social dans les communes mauritaniennes.

Le module de Form’action, qu’est ce que c’est ?

Le module de Form’action est un outil pédagogique qui permet de renforcer les compétences des élus et services techniques d’une collectivité locale (commune) sur le montage de projets de GDT pour son propre territoire.

La form’action permet également d’accompagner la commune à monter un microprojet de gestion durable des terres à partir d’une idée de projet issue de son plan de développement.

Pour cela, le module permet de construire un programme de formation suivant un cheminement à travers les 5 étapes du montage de projet :

  • Étape 1 : Analyser son territoire et présenter l’idée de projet
  • Étape 2 : Élaborer sa stratégie d’intervention et structurer son projet
  • Étape 3 : Intégrer la communication dans son projet opérationnel
  • Étape 4 : Élaborer son budget prévisionnel et son plan de financement
  • Étape 5 : Préparer la suite de la form’action et finaliser son document de projet

À chacune de ces étapes, l’alternance de séances en salle et sur le terrain, permet de favoriser une dynamique participative et inclusive avec les acteurs du territoire. Les formateurs animant une Form’action jouent un rôle de facilitateurs au service de la collectivité : ils révèlent et mobilisent les connaissances des participants.

Le module de form’action est un outil conçu pour être adaptable aux contextes et réalités des différents pays, et des différentes communes.

Cet outil est le fruit d’une construction collective menée par le CARI en collaboration avec les réseaux ReSaD, RADDO et Drynet.

Cet outil a été développé et déployé de 2015 à 2018, dans le cadre des projets FLEUVE (Mécanisme mondial et Union Européenne), Réduire les écarts dans la GMV (UICN, FEM et PNUE) et ReSaD II (AFD) contribuant à la mise en œuvre de la Grande Muraille Verte au Burkina Faso, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Tchad.

Partager l'article

Plus de lecture

Articles similaires

11 avril 2024

Découvrez les activités menées en 2023 par l'association ! ...

29 mars 2024

Le projet PASS-LCD mené par le CARI en partenariat avec ENDA Pronat au Sénégal et les membres du...