Logo CARI

CARI >

Réalimenter les nappes phréatiques grâce à la construction locale de seuils de ralentissement

Réalimenter les nappes phréatiques grâce à la construction locale de seuils de ralentissement

La région du Tagant, située dans le centre de la Mauritanie, est caractérisée par un climat aride avec un faible taux de pluviométrie. Les palmeraies de l’oasis de Tdjikja, qui compte parmi les plus anciennes de Mauritanie, sont situées aux abords de l’oued de Tidjikja. Ce dernier a une longueur de 150 km et draine les eaux de ruissellement d’un bassin hydrographique d’une superficie de 3 500km2. Face au manque d’eau que subit l’oasis depuis 2000, la population locale et les propriétaires des palmeraies s’organisent pour rationaliser les rares eaux de crues. Une des méthodes traditionnelles consiste à construire des seuils de ralentissement à l’aide de matériaux locaux afin de permettre la réalimentation de la nappe phréatique. Ainsi la population a su, avec ses moyens limités, trouver la solution adéquate pour réalimenter la nappe.

Partager la fiche ressource

Centre de ressources sur la lutte contre la désertification

Type de publication
Fiche technique

Auteur

Sidi Ahmed Cheine, Manon Maunoir

Éditeur

Année de publication

2018

Pays

Mauritanie

ISBN

Non communiqué

Langue(s)

Français

Lien externe

Non communiqué

Plus de lecture

Fiches ressources similaires​

L'oasis El Guettar fait partie des "anciennes oasis de montagne" du gouvernorat de Gafsa. Cette oasis...
Les coopératives avec un bon système de gestion sont des denrées rares en Mauritanie et particulièrement...
La société civile mauritanienne est en pleine structuration. Des Associations de gestion participative des oasis (AGPO)...