Logo CARI

CARI >

Policy Brief : Réduction de la dépendance aux intrants chimiques (Avaclim)

Banniere de la note d'actualité Mieux comprendre l'IGMVSS

Policy Brief : Réduction de la dépendance aux intrants chimiques (Avaclim)

Pour la promotion d’alternatives agroécologiques au Sénégal

Au Sénégal, de nombreux producteur.trice.s ont recours aux engrais minéraux et pesticides de synthèse pour augmenter leurs rendements. Ces produits relativement coûteux restent accessibles à la plupart des producteur.trice.s du fait de l’omniprésence des points de vente qui ont fleuri depuis les années 90 avec la libéralisation du marché des intrants, d’une part, et la continuité des subventions depuis l’indépendance, d’autre part. S’ils apportent des avantages indéniables à court terme, ils enferment les producteur.trice.s dans un modèle technico-économique peu performant et peu résilient. L’utilisation systématique d’engrais minéraux sans apport de matières organiques contribue à moyen terme à l’appauvrissement des sols, tandis que l’utilisation régulière des pesticides engendre une résistance des ravageurs. Les producteur.trice.s sont alors obligé.e.s d’accroitre les doses de fertilisants et d’insecticides pour garder les mêmes rendements sur leurs sols dévitalisés et faire face à la pression parasitaire croissante. L’agriculture sénégalaise consomme annuellement près de 600 tonnes de pesticides solides et 1,3 millions de litres de pesticides liquides pour une valeur dépassant les 11 milliards de FCFA. Or, certains des pesticides utilisés au Sénégal sont classifiés très dangereux par l’OMS et la FAO du fait de leur niveau de toxicité majeur pour la santé : lésions irréversibles du cerveau, du système nerveux, troubles de la fonction rénale, de la reproduction, cancers, etc. Les engrais et pesticides chimiques représentent un risque majeur pour la santé humaine, animale et pour l’environnement (pollution des eaux, des sols et de l’air

Partager la fiche ressource

Centre de ressources sur la lutte contre la désertification

Type de publication
Document / Papier de position

Auteur

Dynamique pour une Transition Agroécologique au Sénégal (DyTAES)

Éditeur

Année de publication

2022

Pays

Sénégal

ISBN

Non communiqué

Langue(s)

Français

Lien externe

Non communiqué

Plus de lecture

Fiches ressources similaires​

Il est admis aujourd’hui que l’agriculture conventionnelle entraîne la dégradation des sols même s’il y a...
Au Sénégal, les Exploitations Agricoles Familiales (EAF) couvrent plus de 60 % des besoins alimentaires. Cependant,...
Au Sénégal, l’insécurité alimentaire demeure une préoccupation constante. Près de 4 millions de sénégalais.es étaient sous...