Logo CARI

CARI >

Policy Brief : Eau productive au Sénégal (Avaclim)

bannière pour les fiche oasis eau

Policy Brief : Eau productive au Sénégal (Avaclim)

Pour un accès équitable et une gestion durable de l’eau par les exploitations familiales.
Au Sénégal, les Exploitations Agricoles Familiales (EAF) couvrent plus de 60 % des besoins alimentaires. Cependant, 60 % des producteurs dépendent de la pluviométrie avec une forte variabilité et une durée très courte, moins de quatre (4) mois dans la majorité du pays. Les EAF sont confrontées à plusieurs contraintes liées aux problèmes d’accès à l’eau en quantité et en qualité suffisantes, le déficit pluviométrique, la salinisation des nappes souterraines dans certaines zones, les problèmes d’aménagements, d’application de la charte du domaine irrigué et de la gouvernance par une gestion concertée, équitable et transparente de la ressource en eau.
Le nexus agroécologie/eaux productives place au centre la notion d’efficience dans l’usage de cette ressource et aussi celle d’accès pour les exploitations familiales. Sur ce dernier, l’on constate de plus en plus de difficultés sur l’accès à l’eau productive, qui s’accentue davantage avec une concurrence accrue pour la ressource hydrique : de plus en plus de paysans en ont un accès restreint et se font spolier de leurs droits historiques à l’eau. Face à cette situation, doivent être prioritaire la définition d’une stratégie de mobilisation durable des ressources en eau pour l’agriculture familiale et l’adoption de nouvelles règles de gestion de l’eau pour soutenir des EAF productives tout en veillant à sécuriser en priorité l’alimentation des populations en eau de boisson ; en proposant les conditions techniques, organisationnelles et politiques à mettre en œuvre qui sécurisent un accès durable et équitable à l’eau permettant le développement d’une meilleure productivité des
EAF dans une perspective de transition agroécologique. Pour répondre aux enjeux de sécurité alimentaire, d’équité sociale et de durabilité environnementale, la Dynamique pour une Transition Agroécologique au Sénégal (DyTAES) appelle à une concertation active des acteurs des territoires que sont des organisations de producteurs, des ONG, des institutions de recherche et de formation et des collectivités territoriales, autour de l’agroécologie, pour co-concevoir des solutions durables pour la territorialisation de l’agroécologie à travers la sensibilisation, la formation et la recherche-action.

Partager la fiche ressource

Centre de ressources sur la lutte contre la désertification

Type de publication
Document / Papier de position

Auteur

Dynamique pour une Transition Agroécologique au Sénégal (DyTAES)

Éditeur

Année de publication

2022

Pays

Sénégal

ISBN

Non communiqué

Langue(s)

Français

Lien externe

Non communiqué

Plus de lecture

Fiches ressources similaires​

Au Sénégal, de nombreux producteur.trice.s ont recours aux engrais minéraux et pesticides de synthèse pour augmenter...
Il est admis aujourd’hui que l’agriculture conventionnelle entraîne la dégradation des sols même s’il y a...
Au Sénégal, l’insécurité alimentaire demeure une préoccupation constante. Près de 4 millions de sénégalais.es étaient sous...